Demande d’intervention

Enceinte et atteinte du cancer du sein ? Quels risques ?

Le diagnostic d’un cancer est rare chez les femmes enceintes (une femme sur 1000 à 6000). Cela étant, les plus courants sont le cancer du sein et du col de l’utérus dans une liste qui compte aussi, entre autres, le cancer colorectal ou la leucémie (cancer du sang). Qu’implique ce rare évènement ?

16/09/2019 4 minutes

Apprendre la survenue d’un cancer alors qu’on est à peine enceinte provoque un choc émotionnel terrible. D’autant que jusqu’au début des années 2000, l’interruption de grossesse était souvent la seule option. Aujourd’hui on sait qu’une chimio après la 12e semaine de grossesse n’affectera ni le développement ni la santé de l’enfant. En dehors d’un poids plus faible à la naissance dans 40 % des cas et de naissances prématurées dans 61 % des cas (contre 6,3 en moyenne) aucune complication n’est à craindre sur la croissance du bébé. 

Zwanger en borstkanker? Wat zijn de risico’s?

Grossesse et traitements contre le cancer

Il n’empêche : pour ces femmes, les questions fusent.  Quel sera le traitement à suivre, quel impact sur la fertilité, quels risques pour le fœtus ? 

Les options de traitement pour une femme enceinte atteinte de cancer sont les mêmes que pour une femme qui n’est pas enceinte, mais il se peut que l’on doive adapter la manière et le moment d’administrer le traitement en fonction des facteurs suivants : 

  • emplacement du cancer
  • type de cancer
  • stade du cancer
  • âge du foetus 

Le traitement sera adapté à chacune. Les traitements du cancer employés lors d'une grossesse peuvent comporter la chirurgie, la chimiothérapie et parfois la radiothérapie, mais on y a recours seulement après les avoir bien étudiés et planifiés afin de s'assurer que la mère et l'enfant ne seront pas en danger.

Les trois premiers mois de la grossesse sont les plus délicats

Certains traitements du cancer peuvent nuire au fœtus, en particulier lors du premier trimestre. C’est pendant cette période que la structure et les organes du bébé se développent. On retarde donc parfois certains traitements jusqu'au deuxième ou au troisième trimestre.

Lorsqu'un cancer est diagnostiqué dans les derniers temps d'une grossesse, on peut parfois attendre que le bébé soit né avant d'administrer le traitement. Le médecin pourrait également envisager de déclencher, ou de provoquer, l'accouchement avant terme.

Dans le cas de certains cancers dont le stade est très précoce, comme un cancer du col de l'utérus à un stade très précoce, il peut être sans danger de mener la grossesse à terme et de retarder le traitement jusqu'après la naissance du bébé.

 

"Les radiations peuvent nuire au fœtus"

 

À chaque stade de la grossesse, la chirurgie est possible

La chirurgie est possible quel que soit le moment de la grossesse. En principe, les techniques chirurgicales actuelles sont sûres pour les patientes enceintes et le bien-être fœtal est préservé pour autant que la technique de l’anesthésie soit adaptée à la situation. Mastectomie (ablation du sein) comme tumorectomie (chirurgie conservatrice mammaire) sont possibles. La recherche du ganglion sentinelle peut également être faite en toute sécurité.

Après la 12e semaine de grossesse, tous les traitements s’envisagent

Si la chimiothérapie s’avère indispensable, elle peut être proposée à priori sans risque pour le fœtus à partir du milieu du deuxième trimestre et au cours du troisième trimestre de la grossesse. De manière générale, les différents modèles étudiés indiquent que la plupart des produits de chimiothérapie passent difficilement la barrière du placenta.

En radiothérapie, on a recours à des rayons X ou à des particules de haute énergie pour détruire les cellules cancéreuses et réduire les tumeurs. Les radiations peuvent nuire au fœtus, en particulier durant le premier trimestre lorsque les organes du bébé et son système nerveux central se développent, c'est pourquoi on n'administre habituellement pas de radiothérapie pendant cette période. L'administration d'une radiothérapie lors du deuxième ou du troisième trimestre dépend de la dose d'irradiation et de la région à traiter.

Une grossesse + un cancer : deux raisons majeures de s’octroyer des moments douceur

Ce n’est plus un secret pour personne, une femme atteinte d’un cancer du sein traversera mieux cette rude épreuve si elle s’octroie de moments pour elle, si elle préserve au mieux sa qualité de vie, son image de femme et peut s’offrir quelques moments d’évasion. Si c’est vrai pour la femme atteinte d’un cancer, c’est encore plus vrai si celle-ci est enceinte. Car le bien-être de la mère est ressenti par le fœtus. Bien sûr, cela exige un budget dont tout le monde ne dispose pas. Pourtant, il y a moyen de le prévoir.

Nous sommes disponibles

du lun. au ven. de 8 à 18 h.

Pour l’instant, nous ne sommes pas disponibles

Nous le sommes du lun. au ven. de 8 à 18 h.